Collaboration influenceurs gaming et marques : et pourquoi pas ?

12/01/2020

Le gaming est un secteur montant de l’influence, surtout auprès de jeunes audiences. Et pour cause, les nombres de joueurs, de compétitions, de partenariats ou encore de vues ne cessent d’augmenter en flèche. A la recherche de conseils ou d’astuces, 90% des joueurs de jeux vidéos consultent des vidéos Youtube ou Twitch pour s’informer.

 

Le nombre de vues explose ainsi les scores. Avec plus de 50 milliards d’heures de visionnées pour le contenu gaming en 2018 et plus de 200 millions de joueurs qui se connectent chaque jour sur Youtube, la plateforme est devenue la plaque tournante des gamers. Et c’est loin d’être terminé, selon Bertrand Perrin, directeur de Level 256, plateforme mondiale d’innovation dédiée à l’e-sport, qui déclare : « 2018, c’était les clapotis avant la vague. Quelques marques s’y étaient mises. En 2020, le rouleau de la vague est là ». Et ce ne sont pas les 7,3 millions d’adeptes du gaming en France qui diront le contraire.

 

Les manettes arpentent le tapis rouge

 

Mais loin de rester simples spectateurs, 64% de ces amateurs de gaming ont déjà téléchargé un jeu ou consommé un produit à la suite d’une publicité ou d’un contenu associé à l’une de ces vidéos, ce qui permet un taux de conversion énorme de la part des gamers et engendre un nouvel intérêt des marques.

Cet intérêt pour le gaming n’est pas sans fondement : l’industrie du gaming dépasse les chiffres d’affaires des secteurs du cinéma et de la musique additionnés ! D’ici 5 ans, cette industrie atteindra 300 milliards de dollars selon Global Data. Des chiffres vertigineux dans une industrie qui n’existait pas il y a 50 ans.

 

 

L’avantage de ce nouveau canal de communication des marques est double : une large audience peut être touchée grâce à de l’influence dans l’e-sport, notamment les 12-35 ans, avec un cœur de cible à 18-25 ans. Mais une telle stratégie permet aussi aux marques de cibler de manière beaucoup plus précise le public visé, de part la multitude et la diversité des jeux existants, car chaque jeu possède sa propre communauté.

 

La grande particularité des audiences gaming et e-sport est l’engagement massif et croissant de ces communautés, pouvant engendrer pour votre marque d’autant plus de notoriété. 90% des personnes qui regardent du contenu e-sport (sur la plateforme Twitch) sont capables de citer une marque non endémique, selon une étude Nielsen de 2019, ce qui prouve le taux de pénétration énorme de ce secteur. 

 

Un événement a été la preuve flagrante de cet engagement des gamers et de leurs audiences : le ZEvent 2020. Lors de ces 3 jours non stop de live réalisés par des dizaines de gamers connus, cet événement a récolté plus de 5 millions d’euros au profit d’Amnesty International, ce qui surpasse le record de l’année précédente. Cette somme colossale réunie en un peu plus de 48h confirme donc bien l’engagement de cette communauté croissante.

 

Découvrez-en plus sur l’influence du Z Event et les activations d’influence originales pour vos campagnes dans notre article : 8 activations d’influence originales pour écouler vos stocks.

 

Accrochez-vous bien, ça va cliquer comme jamais

 

Cette communauté de gamers, déjà bien fournie, ne cesse d’augmenter. D’après le dernier baromètre France Esports de Médiamétrie, il y aurait 4,2M de joueurs « e-sportifs » en France, avec en majorité des hommes entre 15 et 34 ans. Mais cette cible est bien plus large en réalité : près de 4 internautes sur 5 âgés de 16 à 64 ans déclarent jouer chaque mois à des jeux vidéos et 20% d’entre eux ont regardé un live streaming d’autres gamers au cours du dernier mois.

 

Même si la majorité des gamers sont donc des hommes âgés de moins de 35 ans, c’est de moins en moins le cas, avec un nombre croissant de joueurs de tous âges. Cela s’ajoute aussi aux femmes qui sont de plus en plus nombreuses à se mettre au gaming : elles représentent respectivement 58% et 50% des joueurs sur tablettes et smartphones au Royaume-Uni.

 

Cette nouvelle cible plus familiale et surtout plus féminine permet aujourd’hui d’élargir les possibilités de partenariats pour les marques, qui n’ont plus à se limiter à une audience purement jeune et masculine. Toutes les marques (ou presque) peuvent maintenant trouver leur compte dans l’influence gaming.

 

En définitive : sponsoriser, c’est bien ; bien sponsoriser c’est mieux

Finalement, faire des campagnes marketing dans le gaming, ou plus particulièrement le e-sport, peut être une stratégie de communication génial pour votre visibilité auprès d’un public jeune et engagé. Cela est d’autant plus intéressant pour vous depuis que les clubs de e-sports en sont particulièrement friands.

 

Loin des revenus de vrais clubs sportifs rémunérés par les billetteries ou les droits télévisuels de diffusion, les clubs de e-sport sont loin d’être rentables aujourd’hui. Le sponsoring et le merchandising occupent donc une place plus que centrale dans les revenus des clubs. Une bonne occasion donc d’investir une partie de son budget marketing dans l’un d’entre eux.

 

Attention ! 

Comme dans tout message marketing, il faut rester subtil. La communauté gaming n’aime pas le côté  »je viens vendre des choses », selon le directeur de Level 256. Et avec autant d’engagement auprès de cette communauté, l’influence peut être à double tranchant !

 

Pour en savoir plus sur les contenus d’influence créés dans le gaming, n’hésitez pas à consulter notre article : “Les UGC dans l’univers du jeu”

Le mobile représente lui aussi une plateforme de jeux-vidéos et d’influence croissant, surtout sachant que les jeux représentent 10% du temps passé sur votre smartphone, et 33% des téléchargements. Pour en savoir plus sur le rapport téléphone/influence, découvrez notre article : Paiement mobile : La next-step de l’influence est enclenchée

Enfin découvrez tout ce que vous avez besoin de savoir pour vos campagnes d’influence en 2021 en consultant notre présentation : Quelles seront les 5 tendances de l’influence en 2021 ?