Food et authenticité : les UGC de demain [Avant-après]

10/20/2020

L’influence repose sur des moments ritualisés : des moments de dégustation, de care et de partage qui invitent, le plus naturellement possible à la recommandation. Ces derniers mois, les moments les plus appréciés ont été fortement liés à la nourriture (la cuisine à plusieurs, les courses alimentaires, le jardinage aussi, pour les adeptes de potagers). Logique. La catégorie “Food” bénéficie en ce sens d’un contexte appelant au réconfort, au ressourcement et à l’envie de sécurité.

 

L’heure est donc aussi à un panel d’UGC Food nouveau, plus varié, plus complet aussi, allant de la scénarisation de l’acte d’achat jusqu’à l’acte de mise en table.

 

Les UGC Food seront authentiques et esthétiques

 

L’univers Food est certainement celui qui a le plus bénéficié des campagnes de nano-influence. Idéales pour faire tester le “vrai” produit par un “vrai” consommateur, la nano-influence a permis, dès ses débuts, d’alimenter les réseaux sociaux en avis clients authentiques, boostant la conversion et la préférence produit. 

 

Notons que les nano-influenceurs, consommateurs enthousiastes, ne sont plus des photographes amateurs qui partagent des clichés flous ou sur-filtrés. Pour cause, la différence est de moins en moins visible entre les contenus de marques et les contenus ambassadeurs, une bonne nouvelle pour les marques qui redoutaient un manque de qualité. 

 

Bonne nouvelle, donc. En 2021, les UGC seront de plus en plus ré-exploitables via le native advertising. De quoi rentabiliser dans le temps, les résultats d’une campagne.

 

A ce titre, la campagne Seeberger réalisée en collaboration avec Sampleo est un exemple simple de cette évolution. 

seeberger-sampleo-campaign-ugc

Le contenu professionnel  mis en avant par la marque est proche de celui produit par le consommateur : un alignement intéressant, encourageant et stimulant pour communiquer au plus près de sa cible.

 

Mais nous pourrions également citer d’autres exemples, dont la campagne Starbucks x Sampleo.

starbucks-ugc

L’info en plus : Le tablescaping est in

Le tablescaping (ou “art de la table”) est également une tendance qui vient ouvrir un champ d’opportunités en termes de collaborations créatives et authentiques avec les consommateurs. Le goût pour la décoration d’intérieur semble aussi marqué par les adeptes de la food que la cuisine elle-même. 

 

Une table soignée, la nourriture et les tablées conviviales sont l’occasion de sortir sa belle vaisselle pour représenter un moment soigné, un “joli moment”, pour mieux mettre en valeur les produits servis. Marque de food et marques d’ameublement décoratif pourraient tirer parti d’une action conjointe intéressante pour les temps forts festifs.

 

Voici, ci-dessous, des exemples simples et efficaces de cette collaboration, sélectionnés sur le blog culinaire de la nutritionniste et influenceuse Sadia Badiei.

pick-up-lime-blog

Seulement, cette mise en scène de l’authentique… ne fait-elle pas justement perdre en authenticité ? 

Peut-on alors seulement parler d’authenticité quand la mise en scène concerne ses achats du marché ? Comme le tablescaping, le “groceryscaping” – tendance 2020, qui consiste à mettre en scène le contenu de ses courses – serait un petit levier marketing qui en cache d’autres. 

 

Pour mettre en scène sa consommation locale de façon crédible, les UGC vont inclure non plus seulement le produit, mais le contexte et l’acte d’achat. 

 

2020 a immortalisé nos assiettes, 2021 immortalisera nos engagements Food

 

Dans son numéro 4, la revue digitale Culture Design by Pulp faisait un inventaire des tendances graphiques dédiées aux posts culinaires professionnels. Elaborés, pensés, et sur-esthétisés, les posts food ont rendu hommage à la dimension artistique et gourmande de la cuisine dont voici un bref aperçu.

excerpt-from-culture-design-by-pulp

Si ces contenus ont fait du bien au moral, les utilisateurs ont également plébiscité des contenus moins parfaits comme le suggère Guillaume Thevenin (Instagram).

 

Effectivement, selon la dernière étude Kantar réalisée sur le Futur de l’Influence, 69% des consommateurs estiment qu’ils arrêteraient de suivre un influenceur à la suite de la promotion d’un mode de vie idéalisé ou irréaliste. 

 

Entre mises en scène de repas et portraits sur le vif, les posts Food sponsorisés auront le maximum d’impact dans le contexte d’un feed varié. L’idéal est qu’ils s’intègrent à un thème éditorial construit en amont par l’influenceur. Par exemple, Venetia La Manna, influenceuse britannique et activiste écologiste met en avant la consommation locale ou sans déchet sous différents jours. 

experpt-from-venetialamanna-IG-feed

L’achat en magasin (qui a bien sûr, toujours lieu) n’est pas glamourisé. Il est expliqué et prépare le terrain aux collaborations engagées sur le sujet du vrac et aux partenariats qui se feront sur la responsabilité environnementale. L’écolo-activiste est, bien sûr un profil porteur parmi d’autres.

excerpt-from-feed-ventialamanna2

De nombreuses autres verticales sont concernées par le lissage de l’aspect commercial des feeds. Toutes, de la Beauté au Travel gagneront à évoluer vers plus de naturel dans la mise en scène des partenariats sponsorisés.

 

L’info en plus 

Les collaborations longues entre marques et influenceurs se développent. Celles-ci concernent aujourd’hui 51% des partenariats selon l’Institut Kantar. Dans ce contexte, l’avantage sera aux marques Food qui recruteront des influenceurs alignés avec leurs valeurs avec, pour vocation, de co-créer des contenus hybrides pour la promotion des gammes, parallèlement aux publications ponctuelles sur feed. Avec les vidéos Balec, Naturalia, est l’un des acteurs food les plus actifs sur les réseaux et une bonne source d’inspiration pour ceux qui ne savent pas par où commencer. 

screenshot-balec-from-YTnaturalia

 

 

 

 

 

En définitive

 

Retenez qu’il est important :

 

  1. d’avoir des UGC réutilisables : pour cela, vous pouvez compter sur la nano-influence pour de la quantité et de la qualité ;
  2. d’avoir une stratégie d’influence tournée vers la personnalité des influenceurs : pour cela, il faudrait être attentif aux feeds et aux engagements food des influenceurs au-delà de sa marque, surtout si votre choix se porte sur la micro-influence et qu’une rémunération est engagée.

 

Besoin d’aide pour implémenter ces conseils ? 

Nos ressources sont là pour vous guider et notre équipe aussi, n’hésitez pas :

La nano-influence, ça sert à quoi ?

Une campagne de nano-influence, ça ressemble à quoi ?

Quel est l’impact d’une campagne de nano-influence sur le panier d’achat ? 

 

Contactez Sampleo facilement et simplement ici, pour vos projets d’activation en nano-influence.

Contactez Talent Web Academy rapidement ici, pour vos projets en micro-influence.