Ce que les filtres apportent vraiment aux marques

05/19/2022

Les filtres, aussi appelés Lens sont la forme de réalité augmentée la plus utilisée aujourd’hui. Pourtant, face au succès grandissant de BeReal, l’application anti-Instagram made in France, il est légitime de se demander si, face au désir d’authenticité, les filtres ont encore une place et un rôle à jouer pour aider les marques à se différencier. Il serait temps de parler de filtres… sans filtre !

 

Filter or not filter, telle est la question

 

Aujourd’hui, environ 70 % des utilisateurs journaliers de Snapchat -qui vient de passer les 25 millions d’utilisateurs en France-  ont recours à la réalité augmentée, selon Siècle Digital.

Si vous êtes une marque, vous vous demandez peut-être quels sont les avantages commerciaux réels de la fonctionnalité filtre. 

Voici, selon nous, les deux tendances – apparemment contradictoires – qui coexistent à ce jour sur le marché des Lens. 

#1 Le filtre comme un “plus” : D’un côté, de plus en plus de marques nous sollicitent pour mettre en place des filtres pour accompagner leurs lancements de produits : une stratégie payante pour créer de l’attention. Rappelons qu’un filtre permet de produire une expérience de marque complémentaire attrayante et appréciée.

#2 Ce “plus” doit servir un message : Parallèlement, les consommateurs, demandeurs en divertissement, plébiscitent aussi des talents qui défendent la beauté des corps et des visages au naturel, comme, par exemple, le #onveutduvrai  de l’influenceuse #MyBetterSelf. Le filtre doit être utilisé en connaissance de cause, pour amuser ou sensibiliser de préférence.

 

Il y a filtre et filtre (en fait) 

 

Selon la plateforme sociale, la typologie des effets et des contenus attendus sera différente. Un filtre sur Instagram n’a pas les mêmes implications, les mêmes usages, le même impact social qu’un filtre sur Snapchat.

Le filtre sur Instagram a tendance à être perçu comme un outil de retouches de la part des utilisateurs. Historiquement, il “esthétise”. Aujourd’hui, il semble de plus en plus vécu comme une pratique insidieuse et complexante quand il est appliqué aux personnes. Attention donc pour les marques Beauté à ne pas chercher à créer artificiellement des peaux parfaites. De nombreuses autres options permettent de se familiariser au produit et à l’univers de vos gammes sans chercher à « corriger” vos utilisateurs.

Le filtre sur Snapchat, quant à lui, déforme. Son rôle est le divertissement pur avant l’embellissement. Il est aujourd’hui naturellement privilégié pour les marques de grande distribution ou à l’ADN décontracté voire fun ou par celle qui souhaite proposer un essayage virtuel pour les marques make up ou mode. 

 

Retour sur Snapchat & Instagram : the Founding Filters

 

Voici quelques éléments de “culture filtre” qui pourront vous intéresser.

 

Snapchat

 

Le premier réseau social à proposer des filtres aux utilisateurs est Snapchat. Leurs premiers Lens sont sortis en 2015, soit 4 ans après la création du réseau social. Ils ont été conçus par Looksery, une entreprise ukrainienne spécialisée dans ce type de technologies. Snapchat a par la suite racheté l’entreprise et collabore aujourd’hui avec d’autres entreprises expertes dans ce domaine. 

 

Instagram

 

Dès sa création en 2010, Instagram donnait la possibilité à ses utilisateurs de superposer des filtres sur leurs photos (filtres de couleurs). Les filtres en réalité augmentée (filtres faciaux) ont été mis en place après 2016, au moment où l’outil story est arrivé sur le réseau. Instagram s’est basé sur le modèle de Snapchat, alors précurseur.

Qu’il s’agisse d’Instagram ou de Snapchat, les Lens servent à tous les utilisateurs : à vous et moi, comme aux créateurs de contenus et aux marques pour lesquelles ils sont de véritables témoins de leur identité visuelle. Aujourd’hui, la qualité et les limites technologiques des filtres continuent d’évoluer, à mesure que ceux-ci sont devenus des outils de communication et de publicité à part entière. Coca-Cola, marque très identifiable par exemple, a fait le choix d’un Lens où la bouteille se vide au fur et à mesure, comme si on la buvait. Une façon ludique et très visuelle de rester à l’esprit du consommateur.

 

Connaissez-vous les quatre grandes familles de filtres ? 

 

Rappel rapide : Un filtre est un effet qui se cale sur la caméra avant ou arrière du téléphone. Il peut déformer, embellir, présenter des objets, modifier les couleurs d’une photo ou vidéo entre autres.

Pour aller plus loin, et vous aider à cerner clairement l’utilité réelle du filtre et ses possibilités, voici un panorama des différents filtres à vos dispositions.

 

Les filtres faciaux

 

Il y existe des effets qui s’appliquent sur le visage et autour. Certains déforment le visage, d’autres y ajoutent des décorations comme une couronne de fleurs, du maquillage ou même des oreilles de chien. Appliqué aux marques, cette typologie de filtre permet d’essayer virtuellement un produit, de se faire une idée d’une teinte, d’un style, voire, seulement, de distraire la communauté et la faire sourire avec un facteur sympathie garanti.

 

Les filtres de fond

 

Certains filtres changent le décor figurant derrière l’utilisateur. L’objectif est ici de faire voyager, de mettre en scène une immersion dépaysante et inattendue, dans les montagnes au Pakistan ou sur la banquise par exemple. Cette option est un bon moyen de plonger l’utilisateur dans un univers de marque, avec un fond dans la couleur de celle-ci et un logo ou un produit dans le cas d’un lancement de produit.

 

Les filtres de couleurs

 

Il est possible de changer les nuances et couleurs d’une photo grâce à des Lens de couleurs; en lui donnant un effet sépia par exemple.

 

Photo originale :

 

 

Photos avec filtre de couleur :

 

Les filtres d’objets 3D  : 

Ce type de filtre fonctionne très bien et s’avère très rentable pour les marques. Le principe est de modéliser un objet en 3D grâce à une machine type scanner 3D puis de l’insérer dans une photo ou vidéo. L’objet apparaît sur l’écran du téléphone ou de la tablette (en mode caméra) comme s’il existait dans la vraie vie. Prenons l’exemple de la marque Dior qui a mis à disposition des Lens en réalité augmentée sur Snapchat. Ils ont présenté la B27, une de leurs paires de sneakers. Il était possible de placer la paire en réalité augmentée sur son pied, comme si l’on portrait réellement la chaussure. Ce filtre a été vu plus de 2 millions de fois et pour chaque euro dépensé, 6 euros étaient générés, une action rentable pour la marque. Dior a également fait un filtre d’objet 3D à l’occasion de la sortie de leur sneaker en collaboration avec la marque Jordan. D’autres marques de luxe comme Gucci ont développé des Lens semblables avec des accessoires de mode tels que des lunettes de soleil.

 

Avez-vous le budget ?

 

Vous souhaitez réaliser un filtre de marque, mais vous ne savez pas combien cela pourrait vous coûter ? Nous allons vous aider à trouver un ordre de prix pour votre projet. Comptez au minimum 1000 euros pour acheter un filtre. Les prix varient selon la demande (la complexité et la qualité du filtre) et selon la notoriété de l’entreprise à laquelle vous avez recours. 

Si vous comptez utiliser des filtres de manière récurrente, calculez s’il ne serait pas plus rentable d’employer un ou une graphiste qui les réalisera ou de former votre ou vos graphistes à cette tâche.

Chez Webedia Creators, nous proposons des filtres interactifs et engageants conçus par notre équipe experte en réalité augmentée. Notre objectif, via ce service, est de proposer à votre cible une expérience de marque en phase avec vos envies et votre univers de marque. 

 

Pour aller plus loin et en apprendre plus sur la conception d’un filtre, nous vous invitons à lire ce deuxième article :

La recette pour un filtre de marque réussi

Envie de connaître le prix de nos filtres, ou d’échanger sur la meilleure manière d’engager votre communauté de marque ? Contactez-nous !