Consommer en s’amusant : le « shoppertainment » est là

01/29/2022

Boostée par la crise sanitaire, la vente de produits ou services en ligne a significativement augmenté ces dernières années : en 2020, les revenus générés étaient de 112 milliards d’euros,  soit une augmentation annuelle de 8.5 % ! Une croissance durable, puisque les achats effectués en ligne pourraient grimper jusqu’à 95% d’ici 2040. L’enjeu d’aujourd’hui et de demain sera donc d’émerger en ligne, de se faire une place et une identité, soit une mission sur-mesure pour les pratiques commerciales originales et différenciantes, comme le « shoppertainment ».

 

 

1- Le « shoppertainment » : c’est quoi, au juste ?

Le shoppertainment est un néologisme qui mixe le “shopping” et “entertainment”, c’est-à-dire la vente et le divertissement. En d’autres termes, il s’agit de dépenser de manière amusante, grâce à une expérience de marque plus interactive et décontractée avec le produit ou le service. Cette évolution est permise par le développement continu des réseaux sociaux,  pour en faire un lieu de détente où émergent des offres commerciales. Le rôle majeur du divertissement est alors de redonner légèreté et créativité à l’acte d’achat grâce à des formats vifs et dynamiques comme les lives, lives stream et moments d’interactivité aussi plaisants que le service ou le bien acheté.

 

Notons d’ailleurs que le concept du social commerce, soit de la vente via les réseaux sociaux, est d’ailleurs particulièrement prisé et en pleine progression : 

21% des consommateurs français déclarent avoir déjà acheté sur une plateforme sociale avec une marge de progression confirmée, puisque 25% des consommateurs français ont l’objectif d’acheter encore davantage sur les réseaux sociaux, la tendance s’explique. Consommer et acquérir ne suffit plus.

   

Autres chiffres clés : 

81% des consommateurs utilisent Instagram pour rechercher des produits et des services en 2021.

64% des personnes ont déjà effectué un achat sur les réseaux sociaux en 2020.

Source : Social Media, The Rise of Social Commerce.

 

 

 

2- Le live-shopping, ça sert à quoi ?

   Faites de votre offre un show !

  Du “direct”.

Le live-shopping est l’expression parfaite de ce qu’est le shoppertainment : soit une technique de vente digitale permettant de vendre des produits présentés par un influenceur (ou un vendeur) dans le cadre d’une vidéo diffusée en streaming. Les achats se font donc “en direct”, en même temps que le divertissement leur est proposé, ce qui rend le format particulièrement engageant et interactif

 

 

  Du sans filtre

Propice aux tests produits instantanés, aux conversations interactives et à une proximité inédite entre les audiences, le service et le créateur de contenu, le live permet le rendez-vous et la spontanéité pour réinsérer des moments “non-filtrés” au sein de l’expérience des plateformes. Des moments commerciaux plus humains on-demand.

 

  De l’authentique

Ce qui fait la force du live-shopping, c’est donc avant tout son authenticité, et la transparence qu’il offre auprès des consommateurs qui sont donc plus enclins à passer à l’achat. Si les influenceurs sont souvent sollicités c’est donc pour parler de la marque d’un point de vue consommateur et de créateur d’expérience : ils sont “professionnels du divertissement”.

 

  Du savoir-faire

Leur intervention permet d’offrir une expérience de qualité sur des plateformes qu’ils maîtrisent sur le bout des doigts et dont les codes n’ont aucun secret pour eux. Un atout pour partager des discours commerciaux non-intrusifs et plaisants.

Pour résumer, avec le shoppertainment, vous avez la possibilité de faire de votre offre tout un programme voir un rendez-vous. Vous souhaitez en savoir un peu plus sur le live-shopping ? Consultez notre infographie dédiée juste ici ou jetez un œil aux performances live shopping de notre partenaire, Yves Rocher. 

 

 

 

3- Quand utiliser le shoppertainment ?

Aujourd’hui, le shoppertainment constitue une réelle opportunité de déploiement commercial sur les réseaux sociaux. Le type de réseau social choisi va alors guider le type de divertissement proposé.

 

IG : Contenu à dimension esthétique.

TikTok : Humour et performance.

YouTube : “J’ai essayé”, “Crash test”.

Twitch : Compétition et interaction.

Pinterest : Contenu à dimension inspirationnelle.

 

L’objectif reste, avec le shoppertainment, de mettre en lumière des talents et des identités concordantes grâce à des concepts. Aussi faudra-t-il doser selon les besoins.

 

Le shoppertainment vous sera utile pour : 

  • Renforcer votre image 

Pour une entreprise dont la culture est naturellement proche de cet aspect décontracté, le shoppertainment s’inscrit dans une suite logique. 

  • Faire évoluer votre image

Pour une entreprise dont l’image serait plus sobre et “traditionnelle”, le shoppertainment pourra être utilisé de façon plus calibrée et ponctuelle, comme pour des temps forts festifs comme la fin d’année : un moment privilégié pour produire de la proximité.

  • Tenter l’expérience et se démarquer

Pour animer votre communauté, il est parfois nécessaire de varier les formats. Si certains contenus s’essoufflent et que vous cherchez à expérimenter, il peut être une bonne idée de se diriger vers des prestations live, inédites.

 

Et après ? 

Vous souhaitez réfléchir à une stratégie de shoppertainment en vous appuyant sur un vivier d’influenceurs de qualité qui sauront proposer une large offre de gamifications de votre activité commerciale sur les réseaux sociaux ? Alors n’hésitez pas et contactez-nous !

Chez Sampleo, nous sommes à la pointe du monde de l’influence et disposons d’un large choix d’opportunités à vous proposer. Nous cherchons à adresser les problématiques qui vous sont propres en mettant au point des projets sur-mesure qui répondent à vos besoins spécifiques.