Campagnes d’influence : Le tourisme, cette autre catégorie qui a bénéficié du local

09/29/2020

La catégorie Travel est une des plus importantes en influence. 23% des voyageurs disent consulter des contenus sur les réseaux sociaux pour choisir leur future destination. Or du fait de la crise sanitaire, les voyages se sont fait beaucoup plus rares, tout comme les contenus les promulguant, avec une baisse historique de 41% des dépenses publicitaires numériques. Pourtant, cette période de confinement a fait sentir un vrai besoin de voir du paysage, et c’est là que les influenceurs ont pu avoir leur rôle d’échappatoire à jouer.

Une industrie en plein élan … arrêtée en bout de piste

 

Malgré cette envie d’évasion, il reste tout de même une réticence partir à l’autre bout du monde, soit par obligation (restrictions gouvernementales) soit par peur d’une contamination, ce qui se répercute dans les chiffres. Selon un sondage de emarketer, près d’une personne sur deux envisage de visiter son propre pays dans les 12 prochains mois.  A cela s’ajoute bien sûr les répondant ne comptant pas partir du tout durant l’année à venir, impactant l’industrie du tourisme comme rarement auparavant. Mais revenons en arrière.

A première vue, 2020 promettait d’être une année riche en investissement dans les Ads du travel. Entre mars 2019 et 2020, les dépenses dans les Ads concernant les croisières sont passées au USA de 5,5 millions de dollars à 27,6 millions. Celles des compagnies aériennes étaient quant à elles passées de 8,3 à 23,4 millions. Ces explosions des investissements montrent donc bien une volonté des entreprises de surfer sur les influenceurs travel.

 

En l’espace de quelques mois pourtant, la crise sanitaire a mis un arrêt brutal à ces dépenses. Alors qu’en juillet 2019, les investissements en publicités digitales de cette industrie étaient de 5,50 milliards de dollars, les mêmes investissements ne sont plus que de 3,24 milliards à la même période cette année. Et ce constat est similaire dans les dépenses publicitaires télévisuelles, qui passent à leur tour de 153,9 millions à seulement 15,4 millions de dollars entre juin 2019 et 2020. Le secteur de l’influence travel a donc bien subit un raz de marée pendant cette période et a aujourd’hui un grand besoin de renouveau.

 

Le renouveau du tourisme ou comment explorer … chez soi

 

Une tendance, apparue il y a quelques années déjà, a été poussée sur le devant de la scène ces derniers mois sur les réseaux sociaux : la microaventure. Avec l’impossibilité de partir de l’autre côté du globe, ce nouveau moyen de voyager rempli tous les critères vis-à-vis de la situation actuelle : se déplacer proche de chez soi, à faibles coûts et facilement, tout en vivant une excursion originale. 

 

En juillet dernier, 86% des Français comptaient passer leurs congés d’été dans leur pays, contre 75% l’année dernière : c’est donc 10% de Français en plus qui optent pour la microaventure cette année. Un média en particulier a bien compris cette nouvelle tendance : Chilowe propose un guide de micro aventures partout en France à la manière d’un guide de mini-voyages.

Pour encourager à “consommer local, Sampleo et Talent Web Academy ont décidé de se joindre à Atout France le temps d’une campagne d’influence solidaire intitulée : “Cet Été Je Visite La France”. L’objectif de cette campagne était en priorité de faire redécouvrir aux Français la beauté d’un pays, riche en paysages variés. Avec plus de 10k UGC publiés et une note de 4,5/5 de la part des ambassadeurs, les résultats et les Français sont au rendez-vous. On peut se demander : la mode du local a-t-elle seulement conquis le tourisme temporairement, où l’élan est-il réel ?

 

Ce mouvement de “partir loin en restant ici” a relancé une ancienne campagne marketing. Elue préférée des Français en 2006,les panneaux SNCF font leur grand retour cette année. Pourquoi faire des heures d’avion quand on peut aller à “Quancoune” ou encore “Nouillorc” en seulement 2 heures ? Cette campagne, devenue incontournable, montre que l’influence du tourisme a en réalité plus d’un tour dans sa manche et s’adapte à toutes les situations. Et la créativité des internautes dans ce domaine nous le prouve.

Voyager … sans bouger de son canapé

 

Eux-aussi touchés par la crise, les influenceurs travel se sont adaptés, voir même parfois reconvertis pour continuer à offrir du contenu de qualité à leurs communautés. Du fait de l’impossibilité de voyager, de nombreux influenceurs ont modifié leur ligne éditoriale et se sont tournés vers la food, le lifestyle ou encore la beauté. Ces thèmes leur ont ainsi permis de rester en contact avec leur communauté, voir même de s’en rapprocher, compte tenu de la situation similaire à tous.

 

D’autres, au contraire, ont trouvé des moyens de faire voyager leurs réseaux sociaux sans bouger de chez eux ! Grâce aux nouvelles technologies, il est de plus en plus simple de voyager depuis chez soi. Il a suffit d’une GoPro à des Danois pour permettre à des milliers de personnes de voyager aux Îles Féroés sans bouger. La réalité virtuelle permet à cette expérience d’être encore plus authentique et de pouvoir se déplacer à notre bon plaisir, tourner la tête, sauter sur place … La balade en devient presque réelle !

Relancer le tourisme : quelles dépenses des ad en tourisme en sortie de crise ? 

 

Après tous ces changements sur les réseaux sociaux et le creux record de contenus sponsorisés en avril, les influenceurs travel commencent à voir le bout du tunnel. On a ainsi assisté à un rebond de 34% des contenus sponsorisés de voyage en juillet.

 

68% des américains affirment que la sécurité sera leur premier critère de confiance pour voyager à nouveau après la pandémie.

 

Cette reprise des contenus sponsorisés travel sera lente, et pourrait, comme pour les ventes en ligne de l’industrie du tourisme, ne pas retrouver son niveau d’avant crise avant 2022. La mode des séjours proches de chez soi pourrait donc perdurer. Les prochains contenus sponsorisés joueront donc un grand rôle dans cette reprise et il faudra insister sur la sécurité et la flexibilité de ce renouveau du tourisme.

 

A retenir

 

La crise de la Covid a bien constitué un raz de marée dans l’industrie du tourisme et de son influence sur les réseaux sociaux. En plein essor début 2020, les investissements dans les Ad travel ont été stoppés net. Les influenceurs voyages ont toutefois su s’adapter et se réinventer pour offrir du contenu toujours plus original à leurs communautés. Encourageant donc le tourisme de proximité, les influenceurs font émerger les micro-aventures, un créneau sur lequel les marques pourraient bien appuyer leur redémarrage.

 

Découvrez-en plus sur le tourisme d’influence avec notre article “L’influence dans le secteur du tourisme : l’ère du voyage 2.0” ou encore sur qui miser pour réussir votre campagne d’influence en 2021 : “Influenceurs : les nouveaux profils à recruter en 2021

Envie de plus de chiffres sur les investissements dans les Ad avant, pendant et après la Covid ? Rendez-vous ici pour notre webinar : The Instagram Influencer Business : The Recovery