Parole d’expert(e)s : Chef de projet en microinfluence.

06/04/2020

PAROLES D’EXPERT(E)S

S’exprimer sur un sujet aussi évolutif que l’influence est complexe. Nous avons donc décidé de donner la parole à ceux qui suivent les mouvements et les tendances du secteur depuis le terrain.

Parce que notre souhait est de nous diriger vers une influence plus éthique et plus sympathique, nous tâchons dans les entretiens de Paroles d’Expert(e)s d’être transparents et de mettre à l’honneur nos opérationnels !

Talents à leur propre échelle, influenceurs d’influenceurs, nos équipes regorgent d’acteurs discrets mais bien présents pour assurer le bon fonctionnement de cette économie nouvelle.

Vous voulez parler d’influence ? Parlons des gens qui la font.

 

________________________________

Avec Margot et Justine, vous apprendrez que :

  • La qualité des résultats d’une campagne dépend de la qualité du feed éditorial
  • Le résultat d’une opération ne dépend pas du reach de l’influenceur
  • La tendance actuelle de la micro est la promotion d’une nouvelle solidarité

________________________________

Qui sont-elles ?

MARGOT LEBLANC et JUSTINE ORIOL sont chefs de projet chez Sampleo plus particulièrement en charge de la gestion et de la mise en place des campagnes d’influence chez Talent Web Academy

Elles accompagnent, d’un point de vue stratégique et opérationnel, les annonceurs qui souhaitent communiquer via le marketing d’influence depuis la micro jusqu’à la mid-influence.

 

Leurs parcours

Avant d’intégrer Sampleo, elles ont toutes deux travaillé dans le domaine du marketing d’influence dans des secteurs variés tels que le Luxe, la Tech, la Food, le Lifestyle, l’Automobile, la Beauté ou encore la Mode. 

 

________________________________

PAROLES D’EXPERT(E)S DE LA MICRO-INFLUENCE

La micro c’est quoi pour toi, en quelques mots ?

 

Ce sont de jeunes talents que nous accompagnons quotidiennement pour les faire évoluer, les conseiller pour collaborer au mieux avec une marque. Nous prenons aussi leurs conseils et expérience puisqu’ils ont toujours à nous apprendre en retour sur les dernières nouveautés.  

 

Ils sont proches de leur communauté, échangent avec eux avec beaucoup d’authenticité et de confiance réciproque. Ils ont un pouvoir de recommandation et de prescription auprès de ceux qui les suivent, ce qui explique des taux d’engagement très élevés. En influence, un bon taux d’engagement débute à partir de 2%. En micro-influence, nous sommes entre 3 et 30%, ce qui promet parfois des performances égales à des mid-influenceurs. 

 

Quels ingrédients pour une bonne collaboration marque/micro ?

Le plus important est de trouver le bon profil qui « fit » avec l’image de marque, le produit ou le service mis en avant. Il faut que ça lui ressemble, que ce soit vrai, qu’il soit à l’aise pour en parler ou le recommander. Ce qui importe, c’est d’avoir un avis sincère, construit et en phase avec les valeurs du talent. La meilleure collab avec un micro c’est celle qui se fait naturellement, en respectant son univers et sa ligne éditoriale ! 

Il faut aussi veiller à ce que le talent s’adresse à la bonne cible, la bonne audience et à ce que les guidelines que nous lui donnons s’intègrent bien dans son feed et dans sa manière de s’adresser à sa communauté. 

 

Y-a-t-il des thématiques éditoriales particulièrement porteuses en micro en ce moment ?

Pendant le confinement, on a remarqué une recrudescence des contenus food ! Même venant de profils plus Lifestyle initialement. On a vu aussi beaucoup de skincare, du made in France, du homemade, des DIY et du fitness pour garder la forme !

On a apprécié les influenceurs qui n’avaient pas peur d’afficher les réalités, d’en parler avec leur communauté, d’expliquer leurs craintes, leurs réflexions face à la situation. 

Le post-confinement s’annonce encore plus authentique qu’avant, tout en gardant cette forme de légèreté qui nous permet de nous évader. Tout cela, avec des contenus qualitatifs mais plus responsables éthiquement et socialement.

 

Tu vois une évolution des profils ou des demandes des clients en micro ?

Oui, absolument. Premièrement, un fort attrait pour les influenceurs qui mènent cette recherche d’authenticité et de proximité avec une audience captive et fidèle. Ensuite, un attrait bien sûr pour leurs taux d’engagement qui, parfois, sont dingues et leur permettent d’obtenir d’excellents résultats, souvent aussi bons voire meilleurs que des influenceurs aux plus grosses communautés. 

Cela montre bien qu’il existe de tout en influence ! Même si, en moyenne, les influenceurs ayant des reach plus importants voient leurs taux d’engagement baisser, nous savons aussi que les bons ciblages peuvent d’obtenir des résultats impressionnants quelque soit la strate d’influence activée. C’est pour cette raison que vous allez voir des micro qui ont 2% de taux d’engagement et des mid qui ont 10% de taux d’engagement ! 

De même, les taux d’engagement micro peuvent égaler voire surpasser des mid par exemple. Nous avons déjà eu le cas d’un micro à 10K followers avec 15% de taux d’engagement (nous avons ce type de profil en base). Ceci-ci aura, de fait, de meilleurs résultats (impressions, couverture, vues stories) qu’un mid à 70K followers avec 2% de taux d’engagement seulement. 

Cette tendance est explicable par le fait qu’un micro est plus proche de son audience et qu’il communique moins souvent à des fins publicitaires, ce qui crédibilise d’autant plus le message. Les micro-influenceurs ont donc bien un rôle d’expert avant d’incarner la marque et son image

 

C’est quoi un bon chef de projet influence pour toi ? 

Être organisé avant tout ! Synthétique, réactif, flexible, à l’écoute du marché et des tendances. C’est aussi être intégré totalement au quotidien des influenceurs, échanger avec eux, pour être alerté des dernières innovations, changements sur le marché de l’influence. 

C’est un monde qui évolue chaque jour, alors nous nous devons de parler le même langage que les influenceurs pour les comprendre, les accompagner au mieux avec un certain esprit collaboratif. 

 

Comment expliquerais-tu le marketing d’influence à un enfant ?

C’est comme quand tu aimerais avoir un jouet. Tu fais toujours appel à ton grand frère pour obtenir ses conseils et faire le meilleur choix ! 

 

 

C’est quoi une bonne stratégie en influence ?

Être à l’écoute des talents et du marché pour faire les meilleurs choix en termes de stratégie ou de mise en place d’une campagne. Privilégier le taux d’engagement et la qualité du feed versus le reach qui n’est pas forcément synonyme de bons résultats. Rester en phase avec la manière dont communique un influenceur, ne pas le brider avec des guidelines trop détaillées afin qu’il puisse s’approprier le sujet et en parler avec sa communauté comme il a l’habitude de le faire. C’est comme ça qu’on obtient les meilleurs résultats. 

 

Un monde sans influenceurs, c’est comment ?

 

Un monde sans influenceurs, ça n’existe pas ! S’ils ne sont pas sur les réseaux sociaux, ils sont dans notre entourage. C’est dans notre nature de conseiller, donner son avis, partager. 

 

Comment tu fais pour tenir une deadline ?

 

Dès le début d’un projet, il est important d’informer son client sur le rétro planning idéal, de l’alerter sur les délais incompressibles, de l’accompagner pas à pas et assurer un suivi régulier pour restreindre les surprises ou incompréhensions. Ensuite il faut savoir être réactif, organisé, savoir prioriser et bien communiquer avec tous les maillons de la chaîne. 

Il faut savoir faire preuve de flexibilité !  

 

Comment penses-tu que ton métier va évoluer ?

 

Il évoluera sur d’autres réseaux, via d’autres moyens de communication. Aujourd’hui, Instagram c’est beaucoup d’images, de contenu visuel. On voit apparaître petit à petit d’autres formes de prises de parole au travers de podcasts par exemple, la danse, la musique avec Tik Tok, etc.

 

Quand tu ne pilotes pas de campagnes d’influence, tu fais quoi ?

 

On reste en veille, on est avant tout consommatrices d’Instagram et d’autres formes de réseaux qui nous permettent d’être intégrées et au plus proche du marché et des dernières fonctionnalités !

 

La campagne dont tu es la plus fière

 

Pendant le confinement, nous avons pu gérer des campagnes sociales dans le but de remercier toutes les personnes qui œuvrent pour nous au quotidien. Avec la marque Lorina, nous avons pu soutenir les agents de caisse en communiquant sourires et encouragements via le hashtag #sourisalacaisse. 

Notre partenariat avec Pourdebon, nous a également mobilisé autour des producteurs français de fruits, légumes. 

 

En collaborant avec  le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière), nous avons apporté notre aide aux producteurs de produits laitiers notamment via le hashtag #FRomagissons

 

Nos talents ont enfin pu transmettre des messages d’encouragement et d’amour aux personnes âgées isolées, une campagne réalisée avec l’aide de l’opérateur Orange

 

 

Ce sont des prises de parole importantes qui nous permettent de prendre conscience de la puissance des réseaux sociaux qui sont aussi vecteurs de messages solidaires dont nous pouvons être fiers. 

 

Pour en savoir plus sur Talent Web Academy et Sampleo, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts pour :

  • un audit rapide et une évaluation de vos besoins
  • une stratégie sur-mesure visant à compléter votre plan média actuel
  • une présentation des pricings et solutions à disposition